L'Institut offre plusieurs cours de 15 heures et 30 heures, en plus du format courant de 45 heures.

Tous les cours de premier cycle sont ouverts aux auditeurs et auditrices libres, i.e. qui ne souhaitent pas suivre un programme universitaire.

Il suffit de s'inscrire au moins deux semaines avant le début du cours et d'acquitter les frais d'inscription et de scolarité.

Pour plus de détails, voir :
• auditeurs et étudiants libres;
• modalités d'inscription.

Brigitte Achard,
bureau des études,
publicité et promotion
(514) 739-3223 poste 323
brigitte.achard@ipastorale.ca

Anne-Marie Truong,
responsable de la comptabilité
(514) 739-3223 poste 322
comptabilite@ipastorale.ca

Laurence Lussier,
secrétaire- réceptionniste
reception@ipastorale.ca

Institut de pastorale
2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine, Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

courriel: secretariat@ipastorale.ca

courriel :

secretariat@ipastorale.ca

tél.: (514) 739-3223 #323 télécopieur: (514) 739-1664

webmestre :

Francine Robert

accès à l'Institut de pastorale
2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine, Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

comité à la vie étudiante

page d'informations
envoyer un courriel


Qu'est-ce que
l'Institut de pastorale ?


L'Institut de pastorale est le centre universitaire montréalais du Collège universitaire dominicain, fondé en 1900, dont le siège social est à Ottawa.

Depuis près de 800 ans, la tradition spirituelle et intellectuelle des Dominicains se caractérise par la recherche de la vérité, l'exigence, la rigueur et la liberté dans la réflexion, une sensibilité aux contextes culturels et sociaux, le service explicite de l'Évangile et de l'intelligence de la foi.

Depuis 1960, l'Institut de pastorale incarne cette tradition à Montréal, dans les domaines de la vie chrétienne et ecclésiale. Professeurs et étudiants y forment une communauté d'apprentissage et de recherche, dans l'esprit des collèges qui étaient l'unité de base des universités dès leur fondation au Moyen Âge. C'est l'université à taille humaine !

L'Institut vise prioritairement le service pastoral des communautés chrétiennes, l'éducation de la foi et la proposition de l'Évangile dans le monde actuel.

L'Institut de pastorale partage le statut universitaire du Collège dominicain. Les programmes et les diplômes de l'Institut sont reconnus par le Ministère de l'Éducation du Québec.

Plus d'information sur l'énoncé de mission et le statut universitaire de l'Institut.

Deux convictions inspirées de l'andragogie:

L'adulte est  le premier artisan de sa formation.

Toute formation véritable est une expérience de transformation.

 

 

Des travaux qui favorisent l'intégration personnelle:

projet de formation

apprentissages à identifier

 

 

Des travaux qui favorisent l'autonomie intellectuelle:

travaux de recherche

lectures dirigées

Voir aussi ...

Options andragogiques

Une formation pour adultes

La formation offerte à l'Institut est centrée sur les adultes qui viennent s'y former. L'Institut reconnaît que les adultes qui le fréquentent sont les premiers responsables de leur formation et de leurs apprentissages. Il prend au sérieux la richesse de leur expérience professionnelle, de leur expérience de vie et particulièrement de leur expérience spirituelle. Il articule ses offres de formation sur les besoins provenant des rôles divers des adultes ou des étapes de vie dans lesquelles ils sont engagés. Il a à coeur que les activités de formation soient toutes perçues comme utiles par ceux et celles qui y participent.

Depuis sa fondation en 1960, l'Institut de pastorale a formé une clientèle d'adultes et depuis l'instauration du programme d'andragogie (éducation des adultes) à l'Université de Montréal, il y a toujours eu des membres de l'équipe de direction ayant une formation supérieure spécialisée dans ce domaine.

Voilà d'où vient l'expertise de l'Institut en formation des adultes. Ceci explique que ce qui prime dans les programmes, ce sont les objectifs formulés en termes de compétences à acquérir par les étudiants. Ce qui est plus important que les cours, c'est le processus de formation. Ce qui l'emporte sur les apprentissages, c'est comment ils se greffent sur ce qui est déjà là et comment ils modifient les structures intérieures de la personne. Ce qui est essentiel, c'est ce que la personne devient en suivant les cours ou en faisant des travaux.

Une formation personnalisée et intégrée

Dès son entrée en formation, chaque étudiant inscrit à un des programmes de l'Institut doit amorcer l'élaboration d'un dossier de compétence en rédigeant un projet de formation, avec l'aide de son conseiller d'études. Il y identifie ses questions et ses besoins, clarifie et définit des objectifs personnels de formation en lien avec les objectifs du programme auquel il est inscrit et se donne un profil d'activités de formation. Progressivement, grâce à ses travaux et à la révision régulière de son projet, il nomme ses capacités émergentes jusqu'à la dernière activité du programme, un travail de synthèse où il met en lumière les compétences globales ou spécifiques qu'il a acquises par sa formation.

On comprend alors pourquoi, en règle générale, il n'y a pas de cours obligatoires dans les programmes offerts par l'Institut. Chaque étudiant choisit des cours et certains domaines de travaux qui deviennent obligatoires pour lui compte tenu des objectifs de formation qu'il s'est donnés.

Les diverses productions demandées aux étudiants sont les travaux reliés aux cours choisis, les travaux de recherche, les résumés critiques en lecture dirigée et, dans le cadre du baccalauréat et du Certificat en éducation de la foi, le stage supervisé (voir les descriptions plus bas). Chacune de ces productions vise, selon sa modalité spécifique, rendre l'étudiant sujet et artisan principal de sa formation. Dans chacun l'étudiant doit faire preuve d'autonomie. Il doit établir des liens significatifs avec son expérience personnelle ou professionnelle et entrevoir les implications de ses apprentissages.

Accompagnement personnalisé : le conseiller d'études

Tout étudiant inscrit à un programme est accompagné par un conseiller d'études, qui est un professeur de l'Institut de pastorale. Son rôle est de guider et de conseiller l'étudiant dans son parcours, particulièrement pour l'élaboration et le suivi de son projet personnel de formation. Il aide au choix des cours, travaux de recherche et lectures dirigées. Il échange avec l'étudiant sur ses progrès, ses découvertes majeures et les liens qu'il fait entre ses apprentissages et son expérience spirituelle ou pastorale. L'étudiant au Baccalauréat a un conseiller différent pour chaque tranche de 30 crédits.

Les travaux reliés aux cours

Tous les cours impliquent la production de un ou deux travaux, selon le nombre de crédits du cours.

Ces travaux poursuivent deux types d'objectifs :

  • permettre à l'étudiant de vérifier sa compréhension et sa maîtrise d'un élément essentiel du cours et de recevoir un feedback du professeur dans ce champ spécifique de compétence ;

  • favoriser l'intégration personnelle des principaux apprentissages réalisés au cours, en lien avec les acquis antérieurs et les objectifs de formation de l'étudiant ; ces apprentissages sont aussi bien de l'ordre du savoir être et du savoir faire que de l'ordre du savoir (cognitif ou notionnel).

    Cette seconde partie plus personnelle du travail est aussi l'occasion d'identifier les questions en suspens ou celles qui surgissent et d'entrevoir des implications concrètes de ses apprentissages. Elle peut être objet d'échanges avec le conseiller d'études, qui peut ainsi offrir à l'étudiant un feedback formatif et sommatif.

Les travaux de recherche

Les travaux de recherche visent le développement de l'autonomie dans la réflexion rigoureuse et la pensée critique. L'étudiant s'initie aux étapes d'une recherche universitaire et approfondit une question ou un sujet abordé durant un cours de 15 heures. Au terme d'une période de lecture et de réflexion, il produit une synthèse articulée de sa réflexion. La question ou l'hypothèse de recherche et le programme de lectures sont précisés avec le conseiller d'études. Ce dernier est généralement le correcteur du travail.

Ces travaux sont obligatoires en 2e et 3e année du Baccalauréat, et facultatifs aux Certificats.

Les lectures dirigées

Les lectures dirigées visent le développement d'habiletés de lecture plus objective et systématique : repérer la structure d'un ouvrage, les idées principales, et l'argumentation de l'auteur, et en apprécier la valeur. Elles visent aussi la naissance et la formulation d'une pensée personnelle face aux experts.

Une lecture dirigée consiste en l'étude systématique d'un ouvrage pertinent et la production d'un travail écrit comportant le projet de l'auteur, un résumé de chaque chapitre et une évaluation critique de l'ouvrage. Le travail de lecture dirigée peut s'inscrire dans le cadre d'un cheminement de groupe, animé par un professeur qui propose un ouvrage, ou être entrepris individuellement sous la supervision du conseiller d'études.

Le travail de lecture dirigée est obligatoire au Baccalauréat (un par tranche de 30 crédits), et facultatif aux Certificats.

Le stage supervisé

Le stage vise l'intégration de la compétence de l'étudiant, le développement du regard critique sur sa propre pratique, l'habilitation à une réflexion théologique à partir de l'intervention, la familiarisation avec des outils de planification d'une action. Le stage consiste en une intervention substantielle vécue dans un milieu réel au cours de laquelle l'étudiant est mis en situation de mettre en oeuvre les connaissances acquises, les habiletés développées et les attitudes cultivées dans son expérience antérieure et plus particulièrement au cours de sa formation. Il comporte l'élaboration d'un projet de stage sous forme de contrat d'apprentissage, l'observation systématique du milieu d'intervention, l'intervention supervisée sur le terrain, des rencontres entre stagiaires et avec la personne responsable des stages et la rédaction d'un rapport de stage.

Le stage est obligatoire au Baccalauréat et aux Certificats spécialisés en éducation de la foi et en pastorale liturgique.

Orientations de la formation    |   Options spirituelles